Voir le profil

Clubhouse peut le faire

Revue
 
 

Une idée à la fois...

15 février · Numéro #7 · Consulter en ligne

🦄 Toujours une idée en chantier...
🚀 J'aide des marques et lance des conversations
🥑 Slacktiviste #GoodFood, je vends aussi du lait 🐮
🇺🇸 depuis Palm Beach, en Floride 🤷🏻‍♂️


Clubhouse est un réseau social seulement audio lancé en Avril dernier. Présenté ainsi, l'idée est saugrenue, mais pourtant, ça cartonne.
Quelques idées pour y voir plus clair…

Qu'est-ce que Clubhouse ?
C'est une plateforme sociale disponible sous la forme d'une application iPhone - pas encore de version Android mais il semble qu'elle arrive - sur laquelle vous créez un compte - sur invitation seulement à ce jour, mais ils vont bientôt ouvrir - qui vous ressemble, en utilisant votre prénom et votre nom (même si ce n'est pas obligatoire), une vraie photo de vous, et une Bio qui peut être relativement longue et exhaustive.
Une fois que c'est fait, vous pouvez rejoindre des Rooms qui discutent de tonnes de sujets différents, un peu comme des salles de conférences avec des personnes sur scènes et une audience.
Les personnes de l'audience ont la possibilité de lever la main quand elles souhaitent parler. Les modérateurs leurs donnent - ou pas - la parole.
Si aucune Room ne vous intéresse, vous pouvez créer la votre, publique, semi-publique ou privée, instantanément ou la planifier pour plus tard, et y inviter des amis.
Je ne vais pas aller plus loin dans la description, vous devriez trouver des revues complètes et détaillées un peu partout sur le Web.
Pourquoi suis-je aussi enthousiaste sur Clubhouse ?
Cela fonctionne.
Je ne parle pas de la technologie - qui fonctionne aussi - mais de la valeur échangée entre les utilisateurs.
Ces dernières semaines, j'ai participé à des Rooms qui m'ont appris des choses pour lesquelles j'aurais payé sans soucis pour y accéder.
Certaines sont de véritables Master Classes.
J'ai écouté des dizaines d'experts, d'entrepreneurs passionnants - comme Elon Musk, Oprah Winfrey ou Jason Fried pour ne citer qu'eux - ou simplement des personnes lambda venues partager une expérience souvent très enrichissante.
J'ai aussi animé et co-animé des Rooms sur les sujets sur lesquels je pense avoir quelque chose à dire.
J'ai rejoint des “stages” à l'invitation de modérateurs quand j'avais une question à poser ou une réponse à apporter.
Bref, c'est un véritable lieu d'échange.
Si vous voulez une preuve que la valeur pour l'utilisateur est phénoménale, certaines Rooms peuvent durer jusqu'à plus de 24h, et il n'y a presque pas de temps morts grâce à l'abondance d'experts talentueux.
Ça ressemble vraiment à ça, et le champs des possibles est infini...
Ça ressemble vraiment à ça, et le champs des possibles est infini...
Ce qui rend Clubhouse unique
Beaucoup d'aspects rendent Clubhouse assez unique.
La 1ère qui me vient à l'esprit est le niveau de respect qui y règne.
Les utilisateurs sont polis et respectueux, ne se coupent pas la parole, attendent leur tour patiemment, disent bonjour et au-revoir.
Je ne sais pas si cela va durer avec l'adoption de masse qui devrait suivre, mais je suis assez confiant car les outils de modération sont simples et bien pensés.
Pour l'instant, c'est très rafraichissant, surtout si, comme moi, vous avez suivi les 6 derniers mois d'élection américaine sur Twitter.
En entrant dans Clubhouse, pensez à vous mouiller la nuque, ça va vous faire bizarre.
Le point majeur qui le rend unique à mes yeux est le fait qu'il n'y ait pas l'image.
En vidéo, même pour ceux qui s'en fichent vraiment, on a quand même tendance à contrôler l'image que l'on renvoie, et c'est autant d'énergie et de concentration qui ne sont pas mises dans le message.
Quand on n'a que la voix, seul le message et les points de vues ont leur place, et ca rend les discussions encore plus passionnantes.
Le body-language ne manque pas non plus, car le ton de la voix véhicule les émotions et le remplace avantageusement, je trouve.
Un dernier point que je prend comme un signe fort : Les fondateurs se sont déjà vu offrir $1B mais ont refusé de vendre.
J'imagine qu'ils ont donc une vision qui est loin d'être complète à ce stade, et il me tarde de voir ce que ces cerveaux manifestement brillants ont imaginé.
Mais on voit déjà poindre des nuages à l'horizon
Comme tous les réseaux sociaux, ton graph est important.
Quand tu rejoins une Room, tes connections peuvent être notifiées et le voir quand elles explorent les différentes rooms disponibles.
Du coup, plus tu as de followers, plus tu peux amener du monde dans une room, plus tu vas être courtisé et invité, surtout sur les Rooms qui monétisent déjà en présentant des produits et des services, donc plus tu vas vouloir des followers.
J'imagine que vous voyez arriver le problème, avec des Pods et autres tactiques plus ou moins “grey hat” pour gagner en influence, qui se mettent déjà en place.
La question du modèle économique se pose, et s'ils le basent sur de la publicité, cela peut venir briser le momentum d'une conversation au moment même où elle devient passionnante.
Sans doute pas l'idéal quand la valeur réside justement dans la conversation.
Il existe des dizaines d'autres manières de gagner de l'argent pour Clubhouse avec des options Premium et la possibilité de sponsoriser les annonces d'une Room pour y attirer plus de monde.
Pourvu qu'ils s'orientent dans cette direction, qui est en partie celle que Twitter semble décidé à suivre également !
Au passage, vous pouvez me retrouver sur Clubhouse en cherchant @pocarles.
Oui, je sais, c'est super original 😁
Si vous avez l'occasion de mettre la main sur une invitation, n'hésitez pas à venir y faire un tour. Les plus timides d'entre vous n'ont pas besoin de parler, ils peuvent juste écouter.
C'est ce que fait Xavier Niel, que l'on voit trainer dans les audiences de Rooms diverses et variées depuis plusieurs jours, par exemple.
Mais vous allez vite constater qu’il est vraiment facile de participer, car la communauté est vraiment bienveillante.
Faites-moi signe si vous y êtes ! 💙
Avez-vous aimé ce numéro ?
Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
1101 Brickell Avenue - S800 Miami, FL 33131 - USA