Voir le profil

Confiance vs Confusion

Revue
 
 

Une idée à la fois...

30 janvier · Numéro #2 · Consulter en ligne

Entrepreneur très Growth Marketer, je fais aussi du lait, de l'immobilier et du sandwich.
Rugby ❤️🖤
De Toulouse 🇫🇷 à Palm Beach, FL 🇺🇸


Comment nous utilisons les certifications pour créer une relation de confiance avec une communauté en recherche de transparence.

Cela fait presque un an que j'ai rejoint un société américaine qui vend du lait… mais pas n'importe quel lait.
Hart Dairy produit ce que je considère être le meilleur lait - à l'échelle nationale - au Etats-Unis.
Ce n'est pas de l'arrogance ni même une forme d'optimisme béat qui me fait dire, c'est la combinaison de dizaines de facteurs scientifiques et biologiques qui conduit à un produit de qualité exceptionnelle.
Hart Dairy Accepted into Pilot Program for Certified Regenerative by A Greener World
Je ne vais pas trop rentrer dans les détails, mais en quelques mots sur 3 sujets majeurs :
  1. C'est le seul lait provenant de vaches nourries à l'herbe - grass-fed - 365 jours par an, les fermes étant situées en Géorgie, dans la Green Belt américaine.
  2. Nous avons été la 1ère exploitation aux Etats-Unis à être Certified Humane, qui est un label que tu obtiens quand tu fais passer le bien-être animal en priorité dans les décisions d'exploitations que tu prends.
  3. Les fermes sont gérées sur des principes d'agriculture régénératrice qui fait que plus nous opérons, plus nous prenons du carbone dans l'atmosphère que nous séquestrons dans les sols. En 2020, si je veux comparer notre impact sur l'atmosphère, c'est comme si nous avions retiré 6800 voitures de la circulation. Je sais que vous avez entendu l'inverse un peu partout, et c'est sans doute vrai… quand on parle des Factory Farms (que l'on peut qualifier d'enfer sur terre), mais pas pour les exploitations comme les nôtres.
Et je pourrais vous citer des dizaines d'autres points qui font que notre lait est tout simplement meilleur. Et à titre personnel, je n'y suis pour rien 😁
Alors pourquoi ce titre : Confiance vs Confusion ?
L'industrie alimentaire - Food & Beverage - au Etats-Unis est dans un état catastrophique. Je pense que tu peux grossir rien qu'en regardant un emballage.
Et les consommateurs le savent. Ils essayent souvent et de plus en plus, de faire les bons choix, mais c'est quasiment impossible quand on n'est pas spécialiste.
Par exemple, une marque de lait peut dire, sur son emballage, que son lait est “Grass Fed” si ses vaches mangent de l'herbe au moins 150 jours par an. Je vous laisse imaginer ce qu'ils leur donne le reste du temps 🤦🏻‍♂️
C'est pour cela que nous précisons que notre lait est “365 Grass Fed” et devinez quoi… C'est le SEUL dans le pays.
Une de nos vaches... Elles partagent à 4 la surface de 3 terrains de football.
Une de nos vaches... Elles partagent à 4 la surface de 3 terrains de football.
Quand j'ai rejoint Hart Dairy, je n'y connaissais rien, alors j'ai étudié tout ce que je pouvais trouver sur cette industrie, l'agriculture, l'élevage, les produits laitiers, etc…
Au global, les 6 premiers mois, j'ai du lire plus d'une trentaine de livres et parler une cinquantaine d'experts, et d'activistes de la cause animale, de l'écologie ou de la nutrition.
Cela ne fait pas de moi un expert non plus, mais j'ai une connaissance du sujet supérieure à celle du consommateur moyen qui n'a pas eu l'occasion de creuser autant que moi le sujet.
Donc quand l'acheteur se retrouve devant un linéaire (là où se prennent 70% des décisions d'achat), il essaye de faire les bons choix mais il n'y comprend rien.
Du coup, il se raccroche à des mots clés, qui sont justement là pour générer davantage de confusion.
Par exemple, l'Organic est l'équivalent du Bio aux Etats-Unis. C'est le choix le plus populaire pour ceux qui essayent de faire attention mais il ne garantie rien.
Tu peux des trouver des produits catastrophiques sur le plan nutritionnel, du traitement des animaux ou de l'empreinte carbone… et qui pourtant sont “Organic”.
On ne peut pas en vouloir au consommateur de se faire balader par les marques qui alimentent le manque de transparence à dessein.
C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de travailler avec le plus d'organisations possibles, sur les thèmes qui sont nos priorités, pour peu que ces organisations soient sérieuses et fassent autorité.
La semaine dernière, nous avons rejoint le programme pilote de “A Greener World” sur tout ce qui concerne l'agriculture régénératrice, car c'est l'un des programmes les plus stricts et sérieux que nous avons trouvé.
Nous sommes aussi partenaire de l’ASPCA et Certified Humane car nous pensons que prendre soin des animaux comme nous prenons soin des employés est une priorité.
En embrassant cette approche qui consiste à se faire certifier pour des organisations tierce, nous essayons de bâtir une relation de confiance entre les consommateurs et nous, dans une industrie qui n'a pas son pareil pour entretenir un maximum de confusion.
Nous sommes loin d'être parfaits, et le nombre de chantiers qui sont de ma responsabilité pour nous améliorer sur ces sujets qui relèvent du bon sens et de l'éthique est toujours trop élevé, mais on fait des jolis progrès.
2021 et les années qui viennent, sur un plan marketing, seront celles de la transparence.
Qu'une entreprise soit motivée par des raisons éthiques ou simplement économique, elle n'a pas vraiment d'autre choix possible que celui de faire les bons.
Avez-vous aimé ce numéro ?
Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
1101 Brickell Avenue - S800 Miami, FL 33131 - USA