Voir le profil

L'importance des conversations et des bagarres

Revue
 
 

Une idée à la fois...

7 février · Numéro #5 · Consulter en ligne

Entrepreneur très Growth Marketer, je fais aussi du lait, de l'immobilier et du sandwich.
Rugby ❤️🖤
De Toulouse 🇫🇷 à Palm Beach, FL 🇺🇸


Pourquoi, en 2021, votre marketing devrait se concentrer sur l'échange et la conversation… et les vertus d'une bonne bagarre avec son audience.

Le Social dans Social Media
Vous l'entendez depuis que le web est devenu social, notamment avec l'arrivée massive des blogs puis des réseaux sociaux : on ne parle pas à des comptes mais à des personnes.
Et le problème est que ces personne n'ont pas forcément envie de vous écouter, surtout si elles ne vous connaissent pas bien.
Imaginez que votre marque, qu'elle soit personnelle ou corporate, est dans une salle avec 99 autres personnes.
Vous pouvez dire ce que vous voulez ; tant que vous n'attirerez pas l'attention de ces 99 personnes, on va sans doute vous entendre mais pas vous écouter.
Et s'ils ne vous écoutent pas, ils ne se rappelleront pas de votre message ni de vous, aussi intéressant que vous soyez.
Maintenant, imaginez, en tant que marque, que vous êtes dans une salle avec plus de 2 milliards de personnes. Faire une impression va être beaucoup plus compliqué 🤦🏻‍♂️
C'est exactement ce que sont Instagram ou TikTok, des salles pleines de millions de personnes qui ne demandent qu'à vous aimer, pour peu qu'elles vous connaissent un peu et constatent que vous partagez les mêmes valeurs (quelles que soient ces valeurs, d'ailleurs, il y a des communautés pour tout et son contraire).
Pourquoi on en est toujours là en 2021
Le plus gros budgets marketing viennent souvent d'entreprises colossales, qui sont habituées à tenir le micro, et à diffuser leurs messages.
Elles supposent que leur audience cible les écoute et s'y intéresse. C'est faux mais c'est quand même inscrit dans l'ADN de ces entreprises donc elles voient toujours le monde ainsi.
On peut imaginer que c'est l'héritage de décennies à faire de la pub TV, Radio ou sur des supports physiques. En anglais, on appelle ça, une “one-way street”.
Le plus étonnant, au passage, est que les Brand Managers ou les responsables marketing de ces groupes sont brillants et ouverts sur le monde actuel.
Les caricaturer en vieux décideurs qui feraient encore imprimer leurs emails par leur secrétaire est ridicule.
Mais le paradoxe est là :
A titre individuel, ils sont brillants et “modernes”. Au milieu de leur organisation, ils n'arrivent pas à se débarrasser de cette culture du marketing de broadcasting.
Si la café n'était pas bon, ça va piquer pour ce coffee shop sur Yelp !
Si la café n'était pas bon, ça va piquer pour ce coffee shop sur Yelp !
On est dans une ère d'interactions sociales.
Oui, c'est numérique, mais c'est réel, pas virtuel (l'un des mots les plus mal employés, sans doute à égalité avec le cloud qui laisse penser que vos datas sont invulnérables et flottent dans le ciel).
Les messages diffusés unilatéralement, quelque soit le canal, arrivent toujours, mais ne portent plus. Et il n'y a pas de valeur marketing dans un message qui arrive mais qui n'est pas vu ET compris.
Imaginez ces marques gigantesques, qui continuent d'investir des milliards de dollars chaque année, et en gros, tout le monde s'en tape.
Je trouve ça dingue ! 🤷🏻‍♂️
Pendant ce temps, d'autres marques, en général plus petites - les Boutique Brands - ont bâti des communautés sur Instagram ou TikTok, qui sont basées sur l'écoute, l'échange et le dialogue.
Ce faisant, elles ont la possibilité d'expliquer leur histoires, leurs valeurs, ce pour quoi elle prennent position, pourquoi leurs produits sont différents, etc…
Ces communautés, souvent plus petites - de 20,000 à 1,000,000 de personnes - sont ce que l'on apelle des Believers… et honnêtement, même en tout petit nombre, ils valent de l'or pour n'importe quel business.
Analysez la stratégie marketing de Donald Trump si vous doutez de l'efficacité des communautés de Believers 😁
Trouver du sens dans une bonne bagarre
Les consommateurs sont en recherche de sens quand ils s'apprêtent à essayer une nouvelle marque, et la crise sanitaire actuelle a accéléré ce mouvement qui était déjà massif.
Et amener une nouvelle personne à essayer le produit d'une nouvelle marque est la 1ère des conversions recherchées, le Graal de la transformation d'un prospect en client ou consommateur.
Pour cela, les marques doivent être écoutées, et comprises.
Mais le meilleur moyen, pour elles, d'asseoir leur empreinte et de transformer leur audience en Believers, est d'être challengé sur leur ADN et leurs positions pour avoir une chance de les expliquer et ainsi, de convaincre.
Les nouveaux Believers recrutés se chargeront ensuite de générer l'engagement nécessaire pour augmenter votre porté sur les réseaux sociaux et ainsi, rencontrer de nouvelles personnes à convertir.
“Wash, Rince, Repeat”
Si vous n'arrivez pas à sortir indemne d'une conversation ouverte avec votre marché, sur ce que vous faites et comment vous le faites, vous pouvez vous préparer à des temps difficiles et entamer une quête de sens.
J'ai ajouté dans ma Bio que je “lance des conversations”. C'est exactement ce qu'attendent de moi les clients qui font appel à nous, et ce sur quoi tous les marketers devraient se concentrer.
Cette notion n'est évidemment pas de moi, et elle n'est même pas récente… mais elle n'a jamais été aussi vraie.
Avez-vous aimé ce numéro ?
Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
1101 Brickell Avenue - S800 Miami, FL 33131 - USA